Les chutes d’Iguazú

Les chutes d’Iguazú

Classé dans : Argentine, Brésil | 0

Lorsque nous visitons les chutes Victoria en 2013, une brésilienne nous parlait avec enthousiaste des fameuses chutes d’Iguazú. Lors de notre visite nous nous sommes donc amusés à comparer les chutes les plus remarquables du fleuve Zambèze vs. les chutes majestueuses situées à la frontière entre l’Argentine et le Brésil. Il est important de dire « les » et non « la » chute car Iguaçu est un front de 275 cascades long de 3 kilomètres. A ce stade de la lecture vous vous dites sûrement mais elle fait des fautes Aurélie. En réalité non, car le nom s’orthographie différemment en portugais pour le côté brésilien et en espagnol pour le côté argentin. Mais il n’y a pas que cela comme différence notable, comme décrit dans les paragraphes suivants.

Côté Brésil – La vue d’ensemble

Nous avons décidé à la dernière minute de commencer par le côté brésilien et vous recommandons d’en faire tout autant, quelle que soit la ville par laquelle vous arrivez. En effet depuis l’Argentine le bus ne coûte que 40 pesos, soit moins que pour se rendre du côté argentin depuis l’Argentine (50 pesos) !

La ballade du côté brésilien ne prend que 2 ou 3 heures maximum en prenant son temps. On commence par un trajet en bus obligatoire à l’intérieur du parc. Il est possible de faire pas mal de randonnée guidée car la faune et la flore sont exceptionnelles à cet endroit. Malheureusement cela ne fait pas partie de notre programme mais toute la journée nous pourrons observer des coatis et des iguanes.

 

Le sentier est bétonné et il permet de découvrir phase par phase des parties des chutes qui se situent sur l’autre rive. La particularité du côté brésilien est que l’on voit les chutes de loin; ce qui signifie qu’on arrive à voir presque les 3 kilomètres de cascades simultanément. A chaque virage c’est une véritable surprise et beaucoup d’émerveillement. On se sent vraiment minuscules. Le spectacle est si grand qu’on peut même l’admirer dans les lunettes solaires de Jérémie !

 

Et quand on croyait avoir tout vu, on se rend compte que le meilleur est à venir !

Au bout du sentier, le débit de l’eau est si fort qu’il crée une brume provoquée par l’eau qui remonte à cause de la pression avec laquelle elle tombe. Une avancée permet d’admirer de plus près la gorge du diable.

On est donc trempés !

 

 

Ceci n'est pas un concours de t-shirt mouillé !
Ceci n’est pas un concours de t-shirt mouillé !

On prend un petit peu de hauteur pour admirer le dernier point de vue. Je reste un petit peu sur ma faim car j’ai l’impression de ne pas voir le plus gros des chutes à cause de la brume. Au final je me dis que cela fait partie du mystère, la nature ne se dévoile pas toujours à nous entièrement.

IMG_5956

A ce stade, Jérémie préfère les chutes Victoria mais pour moi c’est match nul ! On est tellement sous le charme des lieux qu’on se met à douter des rumeurs selon lesquelles le côté argentin est beaucoup plus joli. Comment serait-ce possible ? !

 

Coté argentin – Au cœur des chutes

Le lendemain nous sommes parmi les premiers à entrer dans le parc côté argentin et une fois de plus nous vous recommandons fortement de faire les choses dans l’ordre décrit dans les lignes suivantes.

Tout d’abord faites la petite ballade dans la forêt qui vous mènera au circuit supérieur. Là vous serez seuls à admirer des chutes de plus en plus époustouflantes. Un moment indescriptible car une fois de plus les chutes se dévoilent à chaque nouveau sentier, mais cette fois-ci nous ne sommes pas à des centaines de mètres des chutes mais juste derrière, puis au dessus, puis en dessous. Chacune des chutes à un nom, et on a choisi les nôtres comme vous pouvez le voir ci-dessous ! La plus impressionnante par son débit est celle du saut de l’ange.

On ne sait plus trop comment gérer notre émotion tellement le spectacle est unique. On a vraiment l’impression de vivre les chutes, du côté argentin.

On s’est ensuite dirigés vers le circuit inférieur avant de rejoindre le point de départ de notre activité bateau ! En général nous ne faisons jamais les activités à sensations fortes par manque de moyens. Cependant ici cela vaut vraiment le coup car ça ne coûte pas très cher et va nous permettre d’être carrément « dans » les chutes. A bord du bateau, nous ferons d’abord un petit tour pour prendre des photos puis on nous demande gentiment de ranger nos appareils photos pour ce qui va être la douche de notre vie. Wouahou ! Etre sous une tonne d’eau et pouvoir admirer cette quantité d’eau tomber depuis le bas avant de devoir fermer les yeux sous tant de pression… un souvenir impérissable. Nous avons le DVD de ce petit moment et essayerons de le mettre en ligne rapidement.

 

Nous pique-niquerons dans le petit train qui nous emmènera dans la plus haute partie des chutes pour voir la gorge du diable de ce côté-ci en longeant une grande passerelle. Quelques mètres avant la fin de la passerelle c’est le calme plat.  Et là d’un coup on prend la mesure du phénomène d’une façon extraordinaire. Le bruit du volume d’eau et la vision de ce trou géant est un moment magique comme le montre la vidéo ci-dessous.

Ce qu’on ne pouvait pas voir côté brésilien, est ici le plus grand spectacle de la journée. Cette cascade mesure 90 mètres de hauteur est elle est la plus grande de l’ensemble. Sans nul doute les chutes d’Iguaçu l’emportent de loin sur le chutes Victoria. Sorry Southern Africa, 0-1 for South America !

On retiendra:

  • De faire les visites dans cet ordre car cela vous permet de garder le meilleur pour la fin et l’émotion va en grandissant. Prévoir 7 heures pour le côté argentin.
  • D’acheter en avance ses billets pour faire l’excursion en bateau. Choisissez la ballade la plus courte si votre budget est limité c’est suffisant.
  • La puissance et la  beauté de la Nature dans un lieu qui est l’un des plus beaux et uniques que nous ayons pu voir durant ce voyage.
IMG_6023
Ah oui il y a aussi des alligators dans les chutes…

 

Laissez un commentaire