Ils sont fous ces péruviens

Classé dans : Ils sont fous, Pérou | 4

Dans cette rubrique, je vous noterai quelques anecdotes surprenantes sur les habitants de chaque pays. On commence donc avec le Pérou.

Les taxis jouent la lambada

Une loi a été promulguée qui oblige de nombreux types de véhicules – dont les taxis – à s’équiper d’un signal sonore lors du recul (c’est le cas pour les véhicules de chantier chez nous). Le choix de la mélodie est libre donc au lieu du bip bip habituel, de nombreux taxis ont choisi un dispositif qui joue la lambada.

Dans le même style, on a vu un camion-poubelle qui diffusait de la musique à fond dans un haut-parleur pendant sa tournée.

IMG_1666
Notez bien le haut-parleur sur le camion poubelle

Les remix en mode flûte de pan

Les péruviens aiment la musique occidentale. Mais le top du top, ce sont les grands classiques jouées à la flûte de pan. Attention, je ne parle pas d’un pauvre musicien de rue facon métro parisien mais bien de musique entendues dans le bus ou au supermarché. Quelques exemples : ABBA, Unchained melody, Titanic, etc.

Les bébés circulent assis de travers

Les femmes portent leurs bébés sur le dos enroulés dans un tissu, comme souvent les Africaines. Mais les 2 pieds sont du même côté donc l’enfant est un peu de travers

Je vous rassure, le bébé se porte bien

 

Je suis suisse car je ne porte pas de Quechua

En voyant mon pull Mammut, un gérant de notre hostal me sachant francophone m’a demandé si j’étais suisse. « No » répondis-je, « soy Frances ». Il était supris car tout le monde sait que les français ne s’habillent que chez Décathlon.

Pour les élections, on repeint tout

On est arrivés en pleine période électorale. Partout, notamment hors agglomérations, les devantures des maisons et commerces étaient repeintes aux couleurs de tel ou tel candidat. A savoir maintenant si le propriétaire promet sa voix au candidat en échange du coup de peinture gratis… Aussi, la vente d’alcool est interdite la veille au soir et le jour de l’élection histoire d’avoir les idées claires dans l’urne (vu également en Afrique du Sud).

IMG_0759
Un « mur-affiche » électoral

Pas de maïs grillé avant le coucher du soleil

Quand vers 13h j’ai demandé à une vendeuse du marché si elle savait où on pouvait trouver du maïs grillé, elle a rigolé et m’a dit que c’était vendu par les marchands ambulants mais qu’il était bien trop tôt, non mais quelle idée voyons !

On ne peut pas jeter de PQ dans les toilettes…

… mais dans la poubelle à côté. Partout, tout le temps, quelques soient vos besoins! Sérieusement, why ?

Le diagnostic à base de cochon d´inde

Tout le monde connaît les croyances et supersitions mais celle-ci me paraît particulièrement spéciale. Imaginez que vous ne vous sentiez pas bien et que vous alliez voir un médecin traditionnel péruvien… Celui-ci vous proposera un outil de diagnostic utilisant une technologie de pointe : le cochon d’Inde, appelé cuy. La méthode est simple : il suffit de s’attacher un cochon d’Inde – vivant sinon c’est pas marrant – au niveau de vos reins puis le laisser ainsi toute la nuit. Le lendemain, le pauvre animal est sacrifié – si vous ne l’avez pas déjà étouffé pendant son sommeil – puis de regarder ses entrailles. Et là si vous avez votre diplôme de sorcier péruvien spécialité cochon d’Inde, vous serez alors capables de déterminer l’origine du mal et de proposer le traitement approprié. Vive la science. Bon, pour être tout à fait honnête je ne sais pas à quel point cette technique est encore répandue.

IMG_1014
Cuy-cuy

La ou les religions

L’Amérique du Sud est réputée pour être démonstrative en terme de religion et le Pérou n’échappe pas à la règle. A n’importe quelle heure du jour on trouve dans les églises catholiques, des personnes en train de prier devant des statues parfois très expressives. Et le soir ces mêmes personnes vont faire des sacrifices pour des dieux andins traditionnels, en particulier la Pachamama, la déesse-terre qui provoque notamment les tremblements de terre. C’est une manifestation de leur histoire meurtrie par ces séismes.

Nous sommes tous Hollywood

Si vous ne l’aviez pas encore compris, le Pérou est un pays montagneux. De nombreux villages ou quartiers des grandes villes sont situés à flanc de colline. Une pratique courante consiste à écrire ou dessiner quelque chose sur la montagne en très gros afin qu’il soit visible de loin et par tous. Ca peut être fait avec de la terre, des pierres, de la peinture ou en coupant les herbes. En terme de contenu, on trouve au choix : le nom du village ou du quartier pour se la jouer Hollywood, un slogan politique ou simplement un nom, un dessin religieux ou même des publicités.

IMG_1731
Publicité dessinée à même la montagne

4 Responses

  1. Jean-Marc DELPHIN

    A La Réunion aussi, vers la fin des années 80, toute vente d’alcools étaient interdite par arrêté préfectoral, la veille et le jour des élections, et toutes les compétitions sportives programmées devaient être décalées à une date ultérieure afin d’éviter tout attroupement susceptible d’empêcher le déroulement du scrutin dans la sérénité. Il est vrai qu’en ces années là, la Politique, c’était un peu le « Far Ouest » dans notre belle île tropicale, et qu’elle donnait souvent lieu à des démonstrations de force plutôt musclées ! Heureusement ces « traditions locales » font désormais partis du passé et nos élections se déroulent désormais de manière un peu moins passionnées !

  2. Et ben le voilà votre nouveau défi 🙂 vous me voyez pas venir ?
    Ben nous écrire un petit mot Perrywoodien voyons 😉

    • Jérémie

      Ahah ! J’avoue ça serait un des défis les plus difficiles de la liste. Bon je vais faire genre j’aurais accepté avec plaisir mais oh, manque de pot, le Pérou c’est déjà passé. Et c’est pas comme ça dans les autres pays à ma connaissance…
      On y repassera mais juste en coup de vent pour prendre notre vol retour.

  3. […] promise chose due, nous déclinons cet article pour la […]

Laissez un commentaire